Marlen Knobloch

knobloch_m.jpg
© Félix Imhof, UNIL

Version du 1er février 2017

Marlen Knobloch, professeure assistante

Biologiste de formation, Marlen Knobloch s’intéresse tout particulièrement à la régulation métabolique de la neurogenèse chez l’adulte et à son altération lors de maladies ou pendant le vieillissement. Elle a été nommée professeure assistante au Département de physiologie de l’UNIL dès le 1er février 2017.

La découverte récente de la présence de cellules souches neurales (Neural Stem Cells - NSCs - en anglais) dans le cerveau adulte offre un nouvel espoir pour le traitement des maladies neurodégénératives ou des lésions du cerveau. En effet, ces cellules souches adultes donnent naissance à de nouveaux neurones, essentiels pour l’apprentissage et la mémoire. Or, l’exploitation de cette source de régénération des neurones est restée jusqu’à présent très limitée, à cause du manque de connaissance sur le mode de fonctionnement et de régulation des NSCs.

Identifier et comprendre les mécanismes et facteurs externes impliqués dans la régulation de la prolifération des NSCs adultes, tels que l’activité physique ou la nutrition, est au cœur de la recherche de Marlen Knobloch. C’est durant son postdoctorat que la scientifique commence à s’intéresser au rôle du métabolisme des lipides dans le contrôle de l’activité des NSCs. La jeune chercheuse met notamment en lumière l’implication des lipides nouvellement générés dans la régulation de la prolifération des NSCs chez l’adulte. Par ailleurs, son travail de doctorat a fait l’objet de plusieurs brevets, dont un sur l’utilisation d’un anticorps pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, actuellement en phase III d’essais cliniques.

A Lausanne, Marlen Knobloch désire poursuivre sa recherche sur le rôle du métabolisme dans le contrôle de l’activité des NSC, selon deux axes. Le premier axe vise à élucider l’importance et l’implication exacte des lipides nouvellement synthétisés dans l’activité des NSCs. L’objectif du deuxième axe est d’étudier le métabolisme cellulaire des NSCs chez l’adulte sain, mais également les changements causés par certaines maladies ou le vieillissement, ainsi que le rôle potentiel des lipides exogènes, et donc de la nutrition, dans la neurogenèse. Ces travaux devraient permettre d’ouvrir de nouvelles voies pour le traitement des lésions neuronales et des maladies neurodégénératives.

Les travaux de recherche de Marlen Knobloch ont déjà été récompensés par plusieurs financements, dont une bourse de la Fondation Novartis et un prix de la Fondation EMPIRIS. La scientifique a publié une quinzaine d’articles dans des revues scientifiques de référence, telles que Nature (2013), Stem Cell Reports (2014), Journal of Neurosciences (2007), Current Opinion in Neurobiology (2017) et  Cell Reports (2017).  Elle est par ailleurs très impliquée dans l’enseignement pré- et postgradué et a supervisé plusieurs étudiants en Master.

Bio express

1977 Naissance en Suisse
2002 Master en biologie, Université de Zurich (thèse effectuée à l’Institut de biologie cellulaire, EPF Zurich)
2007 Thèse de doctorat en biologie, Division de recherche psychiatrique et Centre de neurosciences de Zurich, Université de Zurich (Prof. R. Nitsch)
depuis 2008 Postdoctorat, Institut de biologie cellulaire, EPF Zurich et Institut de recherche sur le cerveau, Université de Zurich (Prof. S. Jessberger)
depuis 2011 Chercheuse invitée à l’EPFL, Lausanne (Prof. M. Lutolf)
depuis 2017 Professeure assistante en PTC au Département de physiologie

Par: Caroline Ronzaud/Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg