Emilie Converset, coordinatrice de projet, Peace Watch Switzerland

Licenciée en lettres (allemand, français et sciences sociales), Emilie Converset rédige son mémoire sur les récits de guerre africains. Ses études terminées, elle voyage pendant deux ans, effectue diverses traductions et des mandats juridiques pour le Service d’Aide Juridique aux Exilés (SAJE). Elle complète en outre sa formation par un Master en sociologie politique à l’Institut des hautes études internationales et du développement, axé sur la question des pays arabes et musulmans.

Elle obtient son premier poste à l’Entraide protestante suisse (EPER), au département de communication et recherche de fonds. Parmi les éléments clés pour obtenir ce poste, elle mentionne la maîtrise de l’allemand (beaucoup d’ONG en Suisse ont leur siège en Suisse allemande), son expérience du terrain et ses engagements bénévoles (au SAJE, par exemple).

Dans le cadre de l’EPER, elle se forme en marketing social et recherche de fonds – aspect qui représente l'une des importantes préoccupations des ONG. Depuis 2008, Emilie Converset occupe un poste à Peace Watch Switzerland. En parallèle elle a suivi une formation continue sur la gestion stratégique et financière de projets de développement.

Fonction

Son poste au sein de Peace Watch Switzerland a été créé. C’est un travail très intéressant même s’il est assez administratif. Ses tâches consistent à recruter, former et assurer le suivi d’observateurs et observatrices des droits humains volontaires, qui sont envoyés dans des pays en conflit. D’autres activités constituent son poste: des tâches de rédaction, de lobby et de recherche de fonds.

Quelques tuyaux

Emilie Converset reçoit de nombreuses candidatures qu’elle trouve très riches. Toutefois elle constate qu’il manque à ces postulants certains éléments, parmi lesquels :

  • Une expérience de terrain.
  • Un réseau, qui permet de prendre connaissance de postes qui ne sont pas publiés. Aujourd'hui, il s'acquiert principalement à travers des stages (programme Syni pour les personnes inscrites à l’assurance chômage, ou directement auprès d'organisations). Il peut être intéressant de rejoindre des plateformes de réseau online telles que LinkedIn, qui permettent d'exploiter son propre réseau étendu. Le taux de postes à pouvoir non publiés peut atteindre 50% dans le domaine.
  • La maîtrise de l'allemand. Si tout le monde, ou presque, maîtrise l'anglais, l'allemand peut faire la différence en Suisse.

En ce qui concerne les stages, elle conseille vivement d’arriver avec un projet concret et d’envisager son stage comme un partenariat. En effet, les ONG manquent souvent de ressources pour encadrer un stagiaire mais son friandes de propositions. Peace Watch Switzerland a par exemple travaillé avec un étudiant en science politique qui réalisait un travail de master sur la manière dont le travail d’observation par une ONG dans un pays étranger est perçu par la population locale.

Caractéristiques du secteur de la coopération

On distingue deux profils : les généralistes et les spécialistes (juristes, médecins, mais aussi comptables, informaticien, traducteurs, etc.). Pour les profils de généralistes, il est utile d'avoir une formation en gestion de projet, en communication ou en recherche de fonds. Le travail dans le domaine associatif se fait dans un cadre plutôt autonome et flexible, souvent peu hiérarchique. Ce secteur suscite un grand intérêt auprès des universitaires en raison de ses objectifs solidaires, mais les candidats ne considèrent parfois pas assez la grande part administrative du travail (gestion de budget, suivi de projet, etc.).

Enfin, beaucoup de projets ne voient pas le jour par manque d’argent (les association fonctionnant beaucoup grâce aux dons), ce qui confère une instabilité financière à ces organisations.

Suivez nous:    

Pour aller plus loin

Peace Watch Switzerland

www.peacewatch.ch

Fédération vaudoise de coopération

www.fedevaco.ch

Kampajobs

ja.kampagnenforum.ch

Cinfo

Informations sur la coopération internationale, publications en ligne, bases de données rencensant les postes disponibles en Suisse et à l'étranger dans l'humanitaire.

www.cinfo.ch

Syni

Programme d’emploi temporaire dans le secteur de la coopération internationale

www.syni.ch

LinkedIn

www.linkedin.com

Pain pour le prochain

www.ppp.ch

Cinfo

www.cinfo.ch

Genevajobs

Offres d'emploi dans le domaine des organisations internationales et non-gouvernementales

www.genevajobs.org

Que font les Alumni après leurs études?

Découvrez d'autres parcours professionnels de diplômées et diplômés de l'UNIL.

Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35