Gabriel Valdez, chargé de projet en Data Science à l'UNIL

Parcours | Compétences et qualités | Quelques conseils pour la recherche d'emploi
 

Parcours

J’ai effectué toute ma scolarité obligatoire et post-obligatoire en Bolivie. J’ai ensuite choisi de venir m’établir en Suisse, plus précisément à Genève, pour retrouver mes racines et vivre dans un pays que j’affectionnais tout particulièrement!

Souhaitant étudier à Genève, j’ai fait mon choix d’études par instinct et par intérêt pour le comportement humain; j’ai ainsi entrepris un Bachelor en psychologie. Bien que très intéressé par ma formation dans sa globalité, les cours de méthodologie et de statistiques m’ont particulièrement interpellé. J’appréciais tellement les statistiques et étais si à l’aise avec l’utilisation des outils que j’ai donné de nombreux cours d’appui aux étudiant·e·s en parallèle de mes études. De ce fait, j’ai dans un premier temps choisi de poursuivre mes études avec un Master en statistiques toujours de la même université. Malheureusement, j’ai rapidement perçu un fossé entre mes connaissances acquises en Bachelor dans le domaine des statistiques et le Master en question et de ce fait, j’ai arrêté cette formation.

Au semestre suivant, pour poursuivre dans le domaine de la psychologie, j’ai intégré le Master en psychologie du travail et des organisations de l’Université de Neuchâtel, mais ce choix ne me satisfaisait pas pleinement, car il ne proposait pas assez de statistiques à mon goût…

C’est en discutant avec l’un de mes professeurs que j’ai découvert le Master en méthodologie d’enquête et opinion publique de l’Université de Lausanne. Ce Master a rapidement répondu à mes attentes, car il alliait théorie et pratique, et permettait d’appliquer les statistiques aux thématiques de notre choix. De plus, le cursus prévoyait un stage en entreprise couplé à un travail de mémoire. J’ai ainsi effectué mon stage dans un petit institut de sondage. Mon travail portait sur l’analyse des visiteurs des musées du canton de Genève. L’objectif de cette enquête était de définir quelles étaient les actions à mener pour fidéliser le public déjà acquis et les actions pour acquérir de nouveaux visiteurs.

Après avoir terminé mon Master, j’ai fait mon service civil auprès de la Fondation suisse pour la recherche en sciences sociales (FORS), où il m’a été demandé de programmer des outils pour convertir des données. Par la suite, j’ai travaillé dans un musée de Genève, où j’ai dû mener des statistiques sur des données provenant de la bibliothèque mondiale des chauves-souris! Après cela, j’ai participé à une enquête dans le domaine de l’aménagement du territoire, plus précisément sur les trajectoires corridors écologiques auprès de la Haute école du paysage, d'ingéniérie et d'architecture de Genève (HEPIA) ; j’ai pu créer un questionnaire et mener des entretiens auprès des autorités concernées. Finalement, j’ai travaillé sur des données visant à comprendre l’occupation du territoire par la faune dans une réserve naturelle en Tanzanie.

Actuellement, je travaille auprès du Système d'information et statistiques (UNISIS) à l’Université de Lausanne en tant que chargé de projet dans le domaine de la Data Science. Je m’occupe de l’analyse statistique des données liées à l’UNIL, comme la recherche, l’insertion professionnelle des diplômé·e·s, la mobilité des étudiant·e·s etc.

Compétences et qualités

Mon parcours jusqu’à ce jour souligne qu’il est indispensable d’avoir de nombreuses compétences et qualités pour travailler dans le domaine de l’analyse de données. Notamment, il est important d’être curieux, car l’analyse des données peut se faire dans des domaines très variés, que l’on ne connaît pas forcément dans un premier temps. Il faut se renseigner sur le domaine, bien comprendre le milieu, pour bien cerner le besoin du « client ». Il faut être ouvert à apprendre, suivre de nouvelles formations pour être à la pointe de la technologie et de ce fait découvrir de nouveaux outils d’analyse. Il faut avoir un bon sens de l’écoute et du contact pour comprendre le besoin du client, s’assurer que l’on a bien compris son besoin, traduire la demande en analyse statistique et proposer au client une solution adéquate. Il faut aussi se montrer patient, que ce soit avec les clients, mais aussi avec les systèmes informatiques, car tout ne fonctionne pas forcément comme on le souhaite. Tout en restant persévérant, il faut savoir se remettre en question et remettre en question son angle d’approche lorsque l’on répond à une demande, car il n’est pas toujours le bon.

Quelques conseils pour la recherche d'emploi

À mes yeux, il important de valoriser les petites expériences (stages, bénévolat, loisirs, jobs étudiants, etc.) que l’on acquiert pendant et après les études. Il est bien de suivre son instinct et si possible faire des activités qui nous intéressent, même si elles ne sont pas directement liées à notre domaine professionnel. Avec du recul, je me rends compte que ces expériences m’ont appris beaucoup de choses.

Suivez nous:    

gabriel_valdez.png (Gabriel Valdez)

Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35