Gianluca Sorrentino, directeur de Grand Chelem Management

Pendant ses études en sciences sociales, Gianluca Sorrentino choisit des options en management (HEC), en management public (IDHEAP), et en droit du sport, sachant que ses études se sont déroulées dans le système de Licence. Gianluca Sorrentino effectue divers jobs d’étudiant en lien avec son intérêt pour le journalisme, tels que des stages de pigiste au sein de différents médias.

Au terme de sa Licence, il est engagé au FC Lausanne-Sport comme stagiaire. La situation financière difficile du club entraîne un nombre important de licenciements. Cet état de fait implique que très rapidement il est appelé à assumer d’importantes responsabilités au sein de l’organisation. Notamment, lui incombe la tâche d’œuvrer en qualité de coordinateur administratif. Par la suite, le LS est racheté par la société Grand Chelem, qui engage Gianluca Sorrentino au poste de chef de projet. Gianluca travaille chez Grand Chelem depuis 2006, où il cumule aujourd’hui les fonction de chef de projet et de responsable des ressources humaines. Dans le cadre d’un mandat de gestion détenu par GCM, il est également Directeur du FC Lausanne-Sport.

Fonction

Grand Chelem Management est une société qui propose des services personnalisés dans le domaine de l’événementiel sportif et culturel. Une vingtaine de collaborateurs y travaillent: collaborateurs fixes, stagiaires et auxiliaires selon les évènements. Ils sont en majorité issus d’HEC mais l’on trouve également des collègues issus d’autres filières. Le fait de mélanger les profils permet de croiser diverses sensibilités et représente une vraie plus-value pour l’entreprise.

Chef de projet dans ce domaine, qui touche à la fois à la culture, au sport et au marketing, requiert une palette de capacités. Il s’agit de gérer plusieurs projets simultanément et les tâches sont très diversifiées. L’organisation évènementielle varie selon les mandats, la délégation des tâches est plus ou moins étendue. La journée commence ainsi très tôt et les heures ne sont pas comptées ; environ la moitié de la journée est dédiée aux tâches administrative et l’autre moitié au travail sur le terrain. Ce rythme de travail soutenu demande principalement de la polyvalence, une solide résistance au stress et de l’investissement personnel.

Conseils

Il ne faut pas avoir peur de la concurrence et accepter de ne pas avoir tout de suite un poste à responsabilités. Commencer par un stage est positif, il peut servir de porte d’entrée et permettre ensuite d’évoluer dans l’entreprise ou dans le secteur d’activité. Au sein de Grand Chelem, une grande partie des collaborateurs ont été engagés suite à un stage.

Les diplômes et la théorie sont importants, toutefois gare à minimiser l’importance d’autres compétences. Le vécu et le bagage personnel peuvent faire la différence. Les expériences extracurriculaires (associatives, bénévoles, etc.) pouvant être utiles au poste sont à mettre en avant et la connaissance des langues, en particulier de l’allemand oral, est un vrai plus qui peut être déterminant.

Il est important de bien se préparer à l’entretien, d’avoir une idée de ce que l’on va faire passer comme message. C’est un gros travail de se connaître soi-même et d’avoir une réflexion sur ce que l’on peut offrir : il faut savoir se décrire, exposer en quoi on sort du lot et se projeter dans le poste en montrant que l’on connaît les enjeux principaux de l’entreprise. Tout ceci en restant mesuré, sans exagérer ses compétences ou trop se mettre en avant : c’est en restant cohérant que l’on construit des liens de confiance.

Suivez nous:    

Pour aller plus loin

Grand Chelem Management

www.grandchelem.ch

Que font les Alumni après leurs études?

Découvrez d'autres parcours professionnels de diplômées et diplômés de l'UNIL.

Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35