Julia Jaton, chargée de communication à la Grange de Dorigny

Etudes et parcours

J’ai fait des études en sciences sociales que j’ai terminées en 1998. Je savais que je voulais travailler dans le domaine culturel mais je voulais me laisser d’autres portes ouvertes. J’ai donc opté pour une formation « généraliste » qui s’est avérée être un bon choix.

J’ai rapidement travaillé pendant mes études: à l’accueil au théâtre de Vidy, à l’information instantanée à la Radio Suisse Romande (RSR) etc. Je me suis également engagée dans le milieu associatif dans des domaines liés à la prévention.

Après l’UNIL, j’ai directement été engagée à la RSR (grâce à mon expérience pendant mes études) où j’ai travaillé à l’information dans la production. J’ai entrepris une formation de «généraliste en communication» au SAWI pour compléter ma formation universitaire et me donner plus d’outils. Grâce à mon réseau, j’ai ensuite travaillé à la TSR dans la production de l’émission «Zig zag café». Lors de l’expo 02, j’ai eu la grande chance de pouvoir faire 6 mois d’émission en dehors des studios.

J’ai ensuite postulé pour un poste dans la communication au Montreux Jazz festival (qui était déjà repourvu) mais mon CV et mon profil polyvalent ayant plu, je me suis vue proposer le poste de coordinatrice du staff (gestion de 1200 bénévoles). Ma mission était la gestion des bénévoles. L’équipe étant assez petite (12 personnes), j’avais également un temps de travail dédié à l’aide au secrétariat général - notamment dans les tâches de communication. Toujours au Montreux Jazz Festival, j’ai ensuite mis sur pied le département des Ressources Humaines, et j’ai obtenu un certificat de gestion des RH en parallèle.

J’ai travaillé par la suite comme Responsable romande dans la gestion de projets de prévention de la santé pour Idéesport, où j’ai pu mettre à profit les différentes compétences que j’avais développées jusque-là. Le domaine culturel me manquant, j’ai postulé pour un poste de chargée de communication à la Grange de Dorigny où j’ai été retenue grâce à la diversité de mon parcours.

Selon moi, les éléments qui ont été déterminants pour que j’accède à mes différents emplois (en plus de mon réseau) sont la flexibilité, la polyvalence, une très grande organisation, une grande capacité de travail sur de longues périodes et une énorme motivation (qui est un élément fondamental et sur lequel je me basais pour engager des bénévoles lors de mon emploi au Montreux Jazz festival).

 

Fonction actuelle et pratique professionnelle

Je travaille comme chargée de communication pour la Grange de Dorigny. Nous sommes une petite équipe de 6 personnes et mon rôle est de faire connaître, informer et mettre en valeur la Grange de Dorigny et son programme à différents publics. Mes activités sont les suivantes :

  • Communiquer avec les médias (et ne pas hésiter à les relancer plusieurs fois)
  • Informer le grand public (développer la communication sur les réseaux sociaux, affiches…)
  • Collaborer avec d’autres métiers pour les visuels
  • Trouver des nouveaux publics (écoles…)
  • Rédiger des communiqués de presse, des dossiers de presse, des rapports d’activités, des articles… (presque 70% de mon activité!) 
  • Coordonner l’affichage
  • Etre présente lors de représentations pour accueillir les équipes, les introduire et faire que tout se passe au mieux avant, pendant et après la représentation
  • Aller voir en avance les pièces de théâtre qui sont prévues au programme et/ou assister aux répétitions de celles en création pour pouvoir en parler au mieux
  • Entretenir de bonnes relations avec les artistes, metteurs en scène
  • Me tenir au courant de l’offre en théâtre dans d’autres lieux.

Compétences requises d’un-e chargé-e de communication dans le domaine culturel

  • La flexibilité (pouvoir s’adapter à des horaires irréguliers, à différents publics)
  • La sociabilité et l’ouverture aux autres (la communication étant une plateforme au service des autres)
  • La curiosité intellectuelle permanente (lectures, se tenir au courant de ce qui se fait ailleurs)
  • Le sens de l’initiative (ne pas avoir peur d’insister souvent plusieurs fois auprès des médias notamment)
  • L’organisation (avoir un planning très précis, savoir où on veut aller, plan d’action à court-moyen-long terme)
  • Accepter de faire un travail de l’ombre
  • Savoir mettre en avant les personnes pour lesquelles on travaille
  • Avoir une grande force de travail

Caractéristiques du secteur

  • Secteur palpitant et très nourrissant intellectuellement (évolue constamment)
  • On ne s’ennuie jamais
  • Belles rencontres possibles
  • Par contre les emplois sont souvent précaires (durée déterminée ou mandats) et les structures culturelles n’ont souvent pas les moyens d’offrir de bonnes conditions salariales.

Mes conseils

  • Avoir un bon réseau, ne pas hésiter d’aller au-devant des gens
  • Faire des stages
  • S’engager dans le milieu associatif (les personnes impliquées dans le milieu associatif donnent souvent l’image de pouvoir porter un projet et s’engager pour une cause)
  • Ne pas limiter ses cibles professionnelles à un seul domaine culturel (théâtre, musique, danse…) mais prioriser le fait de pouvoir développer des compétences
  • Etre curieux et s’intéresser à la culture
  • Bien comprendre aussi ce que ce milieu implique

En résumé, c’est une fonction qui fonctionne si on se satisfait de la satisfaction des autres!! (Exemple: voir les gens heureux après un spectacle).

Suivez nous:    
Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35