Marc Bungener, délégué au développement durable

Etudes et parcours

Après mon Bachelor en géosciences et environnement, mention géographie humaine, j’ai fait une pause de 3 ans pour faire de la musique. J’ai ensuite repris mes études avec le Master en géographie, mention études urbaines, durant lequel j’ai eu l’occasion de participer à plusieurs concours d’urbanisme et être assistant étudiant pour un professeur du Master. Durant toutes mes études j’ai cherché à étoffer mon CV et de me constituer un réseau de contacts.

Pour mon travail de mémoire, j’ai eu l’occasion de partir à deux reprises en Haïti grâce à une bourse de la Ville de Lausanne ; j’y ai étudié les processus participatifs dans le cadre d’un grand projet urbain sur un territoire sinistré. J’ai découvert, à ce moment, l’importance du dialogue lorsqu’on recherche le progrès et le changement de comportement. Ensuite, mon Master en poche, j’ai postulé à un Unistage pour un remplacement temporaire du délégué au développement durable à Morges pour une durée de 9 mois, et j’occupe toujours cette fonction grâce à la prolongation de mon contrat de travail avec la direction d’aménagement du territoire et développement durable de la Ville de Morges.

Pour décrocher un tel poste, je pense que le plus important est d’avoir une compréhension générale du fonctionnement d’une ville et de connaître l’importance du rôle d’une administration publique en tant qu’intermédiaire du développement. Ma formation universitaire m’a permis de comprendre les systèmes urbains de manière holistique. J’ai compris que la Ville est le portrait de la société qui la génère. Pour faire changer la Ville et réduire l’impact de ses relations avec l’environnement, il faut changer les mentalités des personnes qui l’occupent. La sensibilisation est donc l’outil principal de ce métier.

Fonction et pratique professionnelle

À la Ville de Morges, ma responsabilité principale consiste à encourager toute initiative citoyenne en matière de durabilité. Concrètement, nous offrons des subventions pour les projets d’économie d’énergie, nous entretenons des ateliers de concertation avec les personnes souhaitant s’investir pour le développement de la Ville, et nous lançons des projets de sensibilisation et organisons des manifestations. Nous répondons aussi aux demandes particulières des citoyens qui cherchent à s’engager, en soutenant leurs projets ou en les conseillant.

Compétences requises et conseils

Le poste de délégué au développement durable représente un « nouveau » secteur d’activité qui est en pleine expansion : il faut des agents du développement durable un peu partout, avec des profils variés. Leur mission est de coordonner les diverses initiatives des entreprises et administrations afin d’assurer que leur fonctionnement réponde à certains critères de durabilité. Les possibilités sont donc relativement nombreuses, que ce soit en termes de stages ou de postes à pourvoir. Pour travailler dans le domaine, je dirais qu’il faut avant tout avoir le sens de l’empathie et une bonne dose de persévérance car on est souvent confronté à des refus et des échecs. Il faut également être imaginatif, rusé et savoir être convaincant pour défendre ses projets.

Sur le plan technique, il faut être capable d’avoir une vue d’ensemble et une compréhension des dynamiques participatives et de leurs potentiels. Il faut savoir reconnaitre les potentiels acteurs du changement et savoir les encourager. Il est également important de profiter de formations continues car le savoir dans ce domaine n’est pas figé, il évolue sans cesse, notamment par l’apport de plus en plus important des sciences humaines et sociales, et le progrès technologique.

A toutes et tous les futurs diplômés, soyez optimistes et n’ayez pas peur de l’échec lors de la recherche de votre premier emploi. Engagez-vous professionnellement lors de vos études, postulez pour des concours et recherchez des stages. Ensuite, il faudra savoir identifier et saisir les opportunités de travailler sur les sujets qui vous plaisent et avec les collègues que vous choisirez. Ouvrir les yeux et élargir ses horizons s’apprend, et il faut constamment travailler sur soi-même. C’est très enrichissant et indispensable pour évoluer et continuer à forger sa voie.

Suivez nous:    

Marc_Bungener.jpg

Que font les Alumni après leurs études?

Découvrez d'autres parcours professionnels de diplômées et diplômés de l'UNIL.

Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35