Yasser Khazaal

| Questions personnelles | Questions professionnelles
 

Professeur ordinaire de l’UNIL, médecin chef au Service de médecine des addictions du CHUV.

Questions personnelles

Petit(e), vous vouliez être…?
Enfant, je voulais être astronaute puis, à l’adolescence, ambassadeur. Mon intérêt pour la médecine est venu plus tard.

Votre livre de chevet?
Le petit prince, de Saint-Exupéry.

La musique que vous aimez ?
J’aime danser, je dirais donc les musiques latines. Dans un autre registre, je citerais aussi Cesária Évora.

Un ou une artiste qui vous inspire?
Rodin.

La ville de vos rêves?
Une ville sans exclusion, simple à vivre, où il fait bon se promener.

Êtes-vous plutôt salé ou sucré?
Un peu trop sucré !

La qualité que vous appréciez le plus chez les autres?
L’ouverture, la disponibilité ; c’est-à-dire prendre le temps de s’écouter, de se sourire, de se dire bonjour.

Votre principal défaut?
Je suis très flexible, et j’ai tendance à demander la même chose à mes collaborateurs ; cela peut être une force, mais cela peut aussi mettre le système sous tension.

La fleur que vous aimez?
J’aime toutes les fleurs.

Si vous étiez un animal?
Un oiseau.

Avez-vous un dada, un hobby?
Flâner, rêvasser, j’en ai besoin pour être créatif. Et danser!

Quel don souhaiteriez-vous posséder?
Peut-être la téléportation?

Votre héros, votre héroïne dans l’Histoire? Et dans la fiction?
Le petit prince, parce qu’il est curieux.

Une personnalité actuelle qui vous inspire?
Greta Thunberg.

Si vous aviez une machine à remonter le temps, à quelle époque iriez-vous?
Une période où il y a de l’égalité, du dialogue.

Avez-vous un slogan, une devise personnelle?
“Whatever you think, think the opposite.”

Comment aimeriez-vous mourir?
Je pense à deux citations: «Il faut vivre comme si nous étions éternels», de Maurois. «Vis comme si tu devais mourir demain», de Gandhi. Il faut rester dans le mouvement, être en paix avec ce que nous faisons.

Quelle forme de spiritualité vous inspire?
Je citerais deux valeurs: l’ouverture, la gentillesse.

La découverte la plus importante dans l’histoire de l’Humanité?
L’éducation universelle et gratuite.

Une cause pour laquelle vous être prêt(e) à vous battre?
Dans ma position de médecin, pour le décloisonnement: que nous fonctionnions moins en silos, que nous fassions des ponts pour répondre aux besoins complexes.

TOP ^

Questions professionnelles

Un facteur, une rencontre qui a déterminé votre carrière?
Il y en a beaucoup. Comment citer toutes les personnes qui ont compté?

Et si c’était à refaire ?
Je suis content d’avoir fait de la psychiatrie-psychothérapie, je m’y retrouve.

Dans dix ans, vous vous verriez bien...?
Pouvoir me dire: j’ai fait ce qu’il fallait.

En deux mots, pour vous, le CHUV/l'UNIL c’est…?
Une immense richesse, une grande diversité.

Comment définiriez-vous les défis actuels de la formation, de la transmission du savoir?
Il faut mettre l’accent sur l’humain dans la formation des médecins, bien sûr. Mais aussi les former en tenant compte de leurs besoins de développement personnel: former un médecin humain durable, en somme.

Entre recherche fondamentale et appliquée, où vous situez-vous?
Je suis un clinicien, mon souci est toujours que les choses soient applicables. Ces deux axes de recherche se potentialisent mutuellement.

Un objet qui vous accompagne depuis le début de votre carrière?
Un cadeau de mon père, un micro-livre.

Les principaux défis qui attendent votre discipline dans les années à venir?
Pouvoir travailler avec d’autres disciplines, de manière cohérente, pour répondre à la diversité des besoins.

Dans votre domaine de compétences, quel projet vous tient particulièrement à cœur?
Je ferais la même réponse qu’à la question précédente.

Par Nicolas Berlie - Communication FBM
12 mars 2020

 

TOP ^

Suivez nous:    

khazaal.jpg
© Laurianne Aeby, SAM

Lire sa biographie

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) Unisanté